La tortue mangeuse d’hommes

Dans la mythologie japonaise, il existe un diablotin des eaux appelé « Kappa ».

Le Kappa prend la forme d’une tortue anthropomorphe à bec d’oiseau. Son crâne creusé entouré de cheveux est rempli d’eau, on dit que celle-ci serait la source de sa puissance et de son essence vitale. En effet, le sommet de son crâne est toujours rempli de liquide puisqu’il vit dans les points d’eau, au fond desquels il se plaît à attirer humains et animaux – surtout les enfants, qu’il noie pour mieux les dévorer. Cela explique également qu’il possède des mains et des pieds palmés, faisant de lui un excellent nageur. Assez petit, il fait environ la taille d’un singe, soit 30cm, tandis que sa peau est à la fois verdâtre et rocailleuse et qu’il porte une carapace. Il a la réputation de sentir extrêmement mauvais. Une de ses farces préférées consiste à aller répandre ses gaz dans les villages humains – ses flatulences sont redoutables ! Il aurait la longévité de vie d’une tortue, soit environ une centaine d’années.

Différentes représentations de Kappas (période Edo)

De caractère assez espiègle et farceur, le Kappa est décrit comme une créature à la nature plutôt malveillante. C’est un voleur qui aime s’introduire dans les maisons humaines pour y voler de la nourriture – ou enlever des enfants – et regarder sous les jupes des femmes. Mais il n’en est pas moins très intelligent. Réputé pour être un bon orateur, il parle extrêmement bien japonais et peut ainsi manipuler ses victimes sans problème. Par ailleurs, il est également capable de jouer au shogi (jeu d’échec japonais), et possède des connaissances avancées en médecine.

Comment se comporter avec un Kappa ?

S’il y a bien une chose qu’il préfère à la chair des enfants, c’est le concombre. Les habitants du nord du Japon, où la légende sur le Kappa est la plus tenace, avaient pour coutume de lancer des concombres dans les rivières. Ces légumes, parfois gravés de leur nom, étaient supposés attirer la faveur des Kappa.

D’une politesse rare, le Kappa suit à la lettre les coutumes japonaises. Ainsi, si on le salue comme le veut la tradition, c’est-à-dire en courbant le dos, celui-ci fera de même, ce qui aura pour effet de faire écouler l’eau qui se trouve au creux de son crâne, que l’on dit à l’origine de sa puissance, et donc de l’affaiblir.

Le diablotin sait également se montrer très reconnaissant envers les hommes – bien qu’il préfère s’en nourrir. Par exemple, si un humain lui vient en aide en remplissant d’eau le creux de son crâne, on dit que celui-ci lui offrirait un an de services !

Statue de Kappa

Très présent dans la culture japonaise, le Kappa possède sa propre statue dorée dans le quartier de Kappabashi à Tokyo, tout en apparaissant dans de nombreux animés, mangas et jeux vidéos, souvent représentés de façon un peu plus mignonne et bienveillante.

Article inspiré du site internet Le site du Japon et de la chaîne Youtube La Minute d’Histoire et Mythologie.

Le folklore asiatique cache bien des mystères encore ! Plongez dans notre histoire « Le fantôme de Hoan Kiem » pour découvrir les richesses de l’Orient.

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire